* Site officiel de l'Amicale de Mauthausen - déportés, familles et amis
ACTUALITÉS

 

2019 … !

Le moment est venu de réveiller de vieux mots qu’on pouvait croire assoupis. Parmi ceux-ci, celui de VIGILANCE, dans ce monde qui vacille et semble perdre, souvent volontairement, ses repères. La mémoire des camps nazis est une nécessité du temps présent, parce qu’elle touche aux fondamentaux. Notre veille sur les sites concentrationnaires autrichiens, même celui de la forteresse de Mauthausen, le fameux escalier de 186 marches, qu’on pouvait penser relever des éléments intouchables de notre patrimoine historico-culturel, est aujourd’hui un combat.

Les forces vives sont disponibles, toutes générations mêlées. Nos vœux pour 2019 : éloigner les périls qui menacent nos démocraties, tout faire pour y contribuer. Notre mémoire est une arme.



Décès de René BAUMANN

René Baumann avait subi la germanisation forcée de l’Alsace annexée au Reich. Pour échapper à l’incorporation dans la Wehrmacht, il avait gagné la Suisse, qui l’avait livré aux autorités françaises de Vichy. Il s’était engagé dans la résistance. Arrêté, il fut envoyé en mars 1944 au camp de Sarrebruck-Neue Bremm, puis Mauthausen, d’où il fut transféré en juin au camp de Natzweiler, en Alsace, évacué vers Dachau en septembre puis renvoyé à Mauthausen, affecté au camp annexe de Melk et évacué vers le camp d’Ebensee à la mi-avril 1945, où il fut libéré.

Il était le seul ancien déporté présent en 2017 et 2018 aux cérémonies internationales de la libération de Mauthausen. En mai 2018, à presque 95 ans, René Baumann avait été heureux d’effectuer le déplacement dans l’autocar acheminant un important groupe de lycéens d’Altkirch conduits par leurs professeurs.


René Baumann, au premier rang de la délégation française durant la cérémonie internationale,...


... et en conversation avec l'ambassadeur de France, François Saint-Paul, Mauthausen, le 6 mai 2018


Voué à disparaître , René Baumann et Audrey Guilloteau, I.D.l'Édition, 2016



LE 5 MAI 2019, JOIGNEZ-VOUS À LA DÉLÉGATION FRANÇAISE POUR LA CÉRÉMONIE INTERNATIONALE DE LA LIBÉRATION DU CAMP DE MAUTHAUSEN !

Pour faire face aux entraves mises en place par les autorités de Mauthausen Memorial sur le site du camp, les présidents des Comités internationaux des camps nazis seront à Mauthausen le 5 mai prochain et ouvriront le cortège qui remontera l’escalier de la carrière de Wiener Graben, en forçant le passage si nécessaire. Cette action a été programmée, à l’appel du Comité international de Mauthausen, lors de la réunion qui s’est tenue à Berlin début novembre.

Le 5 mai 2019, il importe que la délégation française soit massive et déterminée.

Vous pouvez rejoindre ce jour-là seulement le groupe de l’Amicale : un vol aller/retour vers Vienne, le 4 mai, le train direct de l’aéroport à Linz, une nuit sur place, et vous pouvez être de retour en France dimanche soir. Pour une assistance dans l’organisation de votre voyage, contactez l’Amicale, au 0143265451.

Le groupe de l’Amicale sera présent, comme chaque année, aux cérémonies qui se dérouleront, outre la grande cérémonie du 5 mai, sur les sites d’Ebensee, Gusen, Melk et Steyr.
Voyage du 3 au 7 mai.



SAINT-CYR À MAUTHAUSEN

Le 15 décembre, l’Amicale de Mauthausen a répondu à une sollicitation de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr : un détachement du 1er Bataillon de France, composé de cadres et d’officiers-élèves, a visité deux sites de Mauthausen : le camp central et le château de Hartheim.
Ils furent accueillis et guidés par Daniel Simon, président de l'Amicale et Jean-Louis Roussel, vice-président du Comité international.
Le colonel Christian Bachmann, Attaché de défense en Autriche, a rejoint le groupe en fin de matinée. Ce fut une journée intense et fructueuse, dont se sont félicités les jeunes officiers et le colonel Thibaut Thomas, qui les commandait.


devant le monument français à Mauthausen



UN ANCIEN GARDIEN DU CAMP DE MAUTHAUSEN MIS EN ACCUSATION EN ALLEMAGNE

 

Depuis 2011, la justice allemande a entamé des procès contre quelques anciens gardiens de camps de concentration, pour leur complicité dans la mort de détenus, et donc sans avoir besoin de prouver leur implication directe dans ces meurtres.
C’est à ce titre qu’Hans Werner H., âgé de 95 ans, garde SS du camp de Mauthausen, vient d’être mis en accusation pour complicité, et avoir à travers son activité de gardien, favorisé, ou du moins facilité, l’assassinat de milliers de détenus du camp. Pendant son activité à Mauthausen, de la mi-1944 au début de 1945, 36.223 personnes ont été tuées, notamment par gazage, injection létale, fusillade, mauvais traitements et épuisement.
L’ouverture du procès reste cependant encore conditionnée à l’évaluation de l’état de santé du prévenu – qui par ailleurs semblait vivre « normalement » pour son âge dans un quartier sud de Berlin.
Jusqu’à présent, aucun des gardiens jugés et condamnés pour complicité de meurtre n’a été incarcéré en Allemagne.



DES TRACES ET DES GESTES,
Mémoires européennes des camps nazis

Documentaire de 52 minutes de Bernard Obermosser et Jean-Louis Roussel,
une production de l’Amicale française de Mauthausen,
janvier 2018

Plus de 70 ans après leur libération, les sites des anciens camps nazis ne sont pas déserts : les visiteurs y sont nombreux, les rendez-vous commémoratifs sont empreints d’une étonnante énergie. Ce deuxième âge de la mémoire n’est pas réductible à une forme inattendue de tourisme.

Ce film, qui n’est pas un recueil de témoignages sur la déportation, propose d’entendre quelques acteurs de ces pratiques, parmi les plus impliqués. Décodant les rituels officiels et les pratiques inventives qui émergent, il s’attache à repérer les gestes sociaux, à formuler du sens. Contribuant certes au souvenir du passé, mais surtout observant le présent. Qu’on en ait clairement conscience ou non, les sites concentrationnaires nazis sont désormais inscrits dans l’espace culturel de notre continent.

L’observation porte principalement sur l’ancien camp de Mauthausen, en relation constante avec ce qui s’accomplit en d’autres lieux, Buchenwald, Ravensbrück, Natzweiler-Struthof, Auschwitz.



 

 

 
LE TROISIÈME MONUMENT

Le site du Troisième Monument fonctionne de nouveau.

>> Toutefois, pour toute précision ou demande d'information,
nous vous invitons à contacter le secrétariat de l’Amicale

 

>> haut de page

 

contacter le Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

mentions légales

 
CALENDRIER

Conseil d'administration,
présentation d'archives originales
de Mauthausen

16 mars 2019


RETROUVEZ-NOUS SUR...


 
Visiter le camp

Vous souhaitez vous rendre à Mauthausen ?

>> quelques indications ...

 
Librairie

dernier bulletin paru :
n° 354 (octobre 2018)

>> une et sommaire

pour avoir accès à l'intégralité du bulletin, n'hésitez pas à...

... adhérer à l'Amicale

prochain bulletin :
janvier 2019

à noter :
les bulletins 2017 sont en ligne !

>> BULLETINS EN LIGNE


AMICALE DE MAUTHAUSEN
Anthologie
témoignages de déportés
français et espagnols
au camp de Mauthausen

Amicale de Mauthausen, 2018



Vojtěch JASNÝ
J'ai survécu à ma mort
Amicale de Mauthausen /
Mille et Une Productions, 2016


>> en savoir plus


Christian TESSIER / Daphné DEDET
Du Loibl-Pass à la Brigade Liberté
La Clé du Chemin, 2015


>> en savoir plus

Henri LEDROIT
La graisse mais pas les os
Éditions de l'Écluse, 2014


>> en savoir plus

>> CATALOGUE

>> BON DE COMMANDE