Histoire

L’Amicale de Mauthausen - déportés, familles et amis a été créée le 1er octobre 1945 - sous le nom originel d’Amicale des déportés politiques de la Résistance de Mauthausen et de ses commandos dépendants - par les rescapés français du camp de concentration de Mauthausen, en Autriche, accueillant dès l'origine leurs camarades espagnols, pour la plupart revenus en France, où ils avaient été faits prisonniers de guerre en 1940, et puisque le régime franquiste survécut à la guerre. Cette double identité de l'Amicale française est encore très sensible aujourd'hui.

Les premières années, l'association s'est d'abord consacrée à des objectifs sociaux : droits afférents au statut de déporté, aide aux veuves et orphelins. Elle pérennise aussi la fraternité, d'une force inconnue, tissée au camp. Il faut mentionner enfin la personnalité remarquable de dévouement et de charisme qui l'a animée, sans jamais la présider, sur un demi-siècle : Émile VALLEY (mort en 1999).

Depuis plus de 70 ans, l'Amicale organise des actions de mémoire : sur les sites autrichiens (où elle est présente sans faillir, deux fois l'an, depuis 1948 et où elle entretient des relations avec les structures officielles et associatives de mémoire) ; en France, en relation avec les autres organisations de mémoire de la déportation, pour faire connaître ce que furent le camp de Mauthausen et ses kommandos. Elle est membre du Comité international de Mauthausen dont le siège est à Linz (Autriche), qui regroupe des associations nationales de tout le continent européen.

En 2000, tenant leur congrès à Linz, les déportés français de Mauthausen ont choisi, non sans avoir envisagé de clôturer les activités de l'association, de passer le relais aux générations plus jeunes. Une décennie plus tard, il apparaît que ce pari sur l'avenir était justifié : l'Amicale de Mauthausen, tout en poursuivant fidèlement ses engagements traditionnels, a développé des activités nouvelles, sur des registres élargis et avec des acteurs et partenaires diversifiés, pour répondre aux exigences d'aujourd'hui.

En 2010, plus de 300 déportés français et espagnols étaient toujours membres de l’Amicale, qui compte 1.500 adhérents. Bien entendu, nous organisons - deux fois par an, depuis soixante ans - des voyages de mémoire en Autriche : en mai 2010, nous y étions quelque deux cents Français, parmi lesquels un groupe d'une soixantaine de collégiens avec leurs professeurs. Parmi les activités caractéristiques de la dernière période, citons le développement des relations avec les universités, avec les associations espagnoles, avec l'Autriche (État fédéral, universités, tissu associatif), avec la Fondation pour la mémoire de la Déportation, et la revitalisation des contacts et actions communes avec les associations de mémoire des autres camps.

Le grand chantier que fut, pendant les années 1990, l'organisation de voyages guidés sur le site de Mauthausen, offerts aux professeurs d'histoire (mille professeurs en une décennie) n'a pas été pérennisé, le soutien généreux du Ministère de l'Éducation nationale s'étant tari. D'autres chantiers lourds ont été réalisés depuis 2000 : des symposiums européens à Linz (2000 et 2001), une exposition photographique internationale (qui circule en Europe et en plusieurs langues depuis 2005), des tables rondes réunissant, aux Archives nationales, déportés et historiens, divers registres de publications, la mise en ligne du Mémorial des Français de Mauthausen – Le Troisième Monument – (www.monument-mauthausen.org/accueil.html). Ces actions de grande ampleur, l'Amicale de Mauthausen les a tantôt conduites seule, tantôt dans des partenariats où elle a tenu toute sa place, en étant souvent l'initiatrice.

Depuis son 40ème congrès à Rouen (2002), l'Amicale de Mauthausen saisit l'occasion de ces rendez-vous institutionnels pour les prolonger par des journées d'étude, portant sur un thème déterminé, auxquelles lui font l'honneur de participer des chercheurs autrichiens et français. Ce fut le cas à Toulouse (2004), Nantes (2006), Luxembourg (2008) et à Lille les 13 et 14 novembre 2010.

 

___________________________________

Pour en savoir plus : Sur les débuts de notre Amicale


Voir également :

• le serment de Mauthausen
• la cantate de Mauthausen
• le chant d'espoir des bagnards de Mauthausen
• le chant des marais

 

 
CALENDRIER

conseil d'administration,
25 février 2017

voyage découverte en Allemagne,
20-25 avril 2017

voyage de mémoire en Autriche,
5-9 mai 2017

cérémonies de la libération des camps du Loibl / Ljubelj,
10 juin 2017


RETROUVEZ-NOUS SUR...


 
Visiter le camp

Vous souhaitez vous rendre à Mauthausen ?

>> quelques indications ...

 
Librairie

dernier bulletin paru :
n° 347 (janvier 2017)

>> une et sommaire

pour avoir accès à l'intégralité du bulletin, n'hésitez pas à ...

... adhérer à l'Amicale

prochain bulletin :
avril 2017

à noter :
les bulletins 2016
sont en ligne !

>> BULLETINS EN LIGNE


Vojtěch JASNÝ
J'ai survécu à ma mort
Amicale de Mauthausen /
Mille et Une Productions, 2016


>> en savoir plus


Christian TESSIER / Daphné DEDET
Du Loibl-Pass à la Brigade Liberté
La Clé du Chemin, 2015


>> en savoir plus

Henri LEDROIT
La graisse mais pas les os
Éditions de l'Écluse, 2014


>> en savoir plus

>> CATALOGUE

>> BON DE COMMANDE