Cluny, février 1944, 1943-1945 : « le pire, c’est que c’était vrai ! »

| Amicale des Déportés de Cluny | C’est une enfant qui pousse ce cri de surprise, un après-midi durant sa visite d’une exposition consacrée à la déportation : « Le pire c’est que c’était vrai ! »L’exclamation traduit combien il peut être difficile, parfois, de transmettre la mémoire d’une tragédie collective d’une génération à l’autre. Combien cela … Lire la suite de Cluny, février 1944, 1943-1945 : « le pire, c’est que c’était vrai ! »