La politique mémorielle de l’Autriche

Le 10 juillet, s’est tenue à Vienne une importante réunion de Mauthausen Memorial, à laquelle a participé très activement le président du CIM, Guy Dockendorf. En théorie, des avancées ont été obtenues. Il a été admis que le CIM et le MKÖ sont des partenaires légitimes de la réflexion et des actions conduites par Mauthausen Memorial. Il reste à démontrer que ces bonnes dispositions ne sont pas lettre morte, ce que semblent indiquer les travaux effectués par surprise sur le site du Loibl nord : même le MKÖ de Carinthie n’avait pas été informé. Quant à la nature de ces travaux, elle mérite examen.

Fermeture de l’escalier de la carrière, tour de béton destinée à accueillir un ascenseur dans la cour des garages SS, controverses sur le refus du CIM et le MKÖ d’inviter des ministres FPÖ aux cérémonies de mai, … : la presse française persiste, à ce jour, à ne donner aucun écho aux inquiétudes que nous éprouvons sur la politique mémorielle de l’actuel gouvernement autrichien. Elle se démarque en cela des médias autrichiens bien sûr, mais aussi de la presse espagnole, italienne, tchèque,…

Daniel Simon