Partenariats

La mémoire de la déportation dans les camps de la SS est une affaire de liens : au puissant attachement qui, au sein de leur Amicale, a longtemps uni les anciens déportés français et espagnols de Mauthausen eux-mêmes, se sont peu à peu ajoutés, et désormais substitués des relations… amicales entre les membres de l’association et des réseaux de partenariats avec des groupes homologues : 

  • dans d’autres pays : les associations liées à la mémoire du camp rassemblées au sein du Comité international de Mauthausen (CIM), (avec des spécificités évidentes en Autriche, en Slovénie et, différemment, en Espagne) ;
  • en France : les associations de mémoire liées à d’autres camps, qui visent à formaliser bientôt leur Union pour plus d’efficacité et de visibilité.