Camps & Kommandos

LE CAMP CENTRAL DE MAUTHAUSEN

CAMP I : Les baraques 1 à 20 servaient de logements pour les déportés. Les baraques 2 à 15 (à partir d’automne 1943 aussi 16 à 19) étaient réservées aux déportés qui travaillent en permanence dans le camp. Les baraques 16 à 19 servirent pendant des années de locaux de quarantaine pour les nouveaux arrivés puis, pendant sept mois en 1941/42, de « camp de prisonniers de guerre » pour les prisonniers de guerre soviétiques et, en 1945, de camp de femmes. Faisaient encore partie du camp I les baraques de blanchisserie et de cuisine, la prison, l’infirmerie – l’actuel musée – et la place d’appel.
Le Block 20, dit « Block de la mort », a toujours été, quelles que soient ses fonctions, un lieu de proximité à la mort. Situé au fond de la quarantaine, éloigné, à l’abri des regards, il a été totalement isolé par la construction d’un mur au début 1944.
En 1941 et 1942, la cour devant le Block a servi de lieu d’exécution pour des opposants au Reich transférés à dessein à Mauthausen. 
Avant 1942 puis entre novembre 1942 et mars 1943, le Block 20 a abrité l’infirmerie des détenus. Sinistre infirmerie où les malades entassés étaient rarement soignés. Marcelino Bilbao parle de « dépotoir des malades ». Plusieurs témoignages évoquent des expérimentations médicales et des mises à mort délibérées de la part des médecins nazis.
À certaines périodes, au Block 20 étaient enfermés les prisonniers de guerre soviétiques, particulièrement maltraités, n’étant pas protégés par les conventions de Genève. En mai 1942, tous les soldats et officiers qui s’y trouvaient furent liquidés.
Après le décret Keitel (2 mars 1944), les officiers prisonniers de guerre qui avaient tenté de s’évader d’un camp furent soumis à l’AktionK (Kugel : balle), c’est-à-dire transférés à Mauthausen, au Block 20, pour y être exécutés. Ces détenus non immatriculés, probablement au nombre de 4 000, étaient très majoritairement des officiers soviétiques. Les conditions de vie étaient terrifiantes : les SS préférèrent littéralement les laisser mourir de faim et de froid. C’est du Block 20 que part la principale tentative d’évasion de Mauthausen, le 2 février 1945. Se sachant condamnés à court terme, plus de 500 détenus mirent en œuvre un plan d’évasion collective préparé par un groupe d’officiers soviétiques.
Après cette évasion le Block 20 fut sommairement remis en état et abrita durant deux semaines en mars 1945 des détenus du Kommando des faux-monnayeurs.

sources : 
– Hans Maršalek, Die Geschichte des Konzentrationslagers Mauthausen, 1980
– Michel de Boüard, « Mauthausen », Revue d’Histoire de la Deuxième Guerre mondiale n° 15-16, juillet-septembre 1954, p. 39-80

CAMP II : Les baraques 21 à 24 qui étaient à l’origine des ateliers ont servi de locaux d’habitation aux déportés à partir du printemps 1944.

CAMP III : Huit baraques d’habitation pour les déportés.

CAMP SANITAIRE : Dix baraques occupées par les déportés, une baraque servant de salle d’eau et de morgue ainsi qu’une cuisine.

CAMP DE TOILE : Six grandes et huit petites tentes (militaires ou d’exposition) avec surface couverte d’environ 5 212 m².

haut de page

LES CAMPS ANNEXES DE MAUTHAUSEN 

légendes :
colonnes 1 et 2 : liste alphabétique de 45 camps annexes + château de Hartheim (centre d’extermination par gaz)
colonne 3  : nombre de Français
– colonne 4 : effectif maximum des détenus
– colonne 5 : dates d’ouverture et fermeture
– colonne 6 : activités des Kommandos de travail et entreprises utilisatrices de la main d’œuvre 

sources :  
Mauthausen Memorial | Kz-Gedenkstätte / mémorial  du ministère de l’Intérieur autrichien – BM.I : carte interactive
Le Troisième monument  de l’Amicale de Mauthausen : notices sur quelques Kommandos
Der Ort des Terrors, Band 4, Wolfgang Benz & Barbara Distel, C.H. Beck éditeur, articles de Florian Freund et Bertrand Perz

Kommandosnombre de Françaiseffectif maximum des détenusdates d’ouverture et de fermetureactivités des Kommandos et entreprises utilisatrices de la main d’œuvre
1Amstetten (hommes)2282 96619/03/45 – 18/04/45Déblaiement et réparation de voies ferrées
2Amstetten (femmes)10950020/03/45 – 18/04/45Déblaiement et réparation de voies ferrées
3Bachmanning02020/09/42 – fin 08/44Scierie, menuiserie
4Bretstein06006/12/42Propriété SS
5Dipoldsau13017/09/43 – 25/08/44Construction d’un barrage et d’une centrale électrique (Kraftwerke Oberdonau AG)
6Ebensee1 66118 43718/11/43 – 06/05/45Creusement de tunnels (Ingenieurbüro Fiebinger) et usine d’armement, raffinerie de pétrole
(Steyr-Daimler-Puch, ministère de l’Armement)
7Eisenerz3346915/06/43 – 14/03/45Extraction de  minerai de fer (Reichswerke AG – Alpine Montanbetriebe)
8Enns2 00010/04/45 – 19/04/45Construction d’abri
9Grein12 00004/02/45 – 19/02/45Circuits électriques pour les avions (Voigt und Haeffner)
10Grossraming201 01314/01/43 – 29/08/44Construction d’un barrage et d’une centrale électrique  (Kraftwerke Oberdonau AG)
11Gunskirchen(Wels I)315 00012/03/45 – 05/05/45Camp sans kommando de travail : délestage du camp central pour les détenus juifs
12Gusen I2 21511 48025/05/40 – 05/05/45Carrières (DEST Deutsche Erd und Steinwerke) et usine d’armement (Steyr-Daimler-Puch AG et Messerschmitt) : fabrication de composants d’armes, fabrication de composants, de moteurs d’avions et de fuselage d’avion Creusement de tunnels (Ingenieurbüro Fiebinger)
13Gusen II  Sankt Georgen62712 53711/01/43 – 05/05/45Creusement de tunnels et usine d’armement(cf. Gusen I)
14Gusen III932826/12/44 – 05/05/45Construction de boulangerie industrielle. Briqueterie. Entrepôt de Messerschmitt
15Hirtenberg (femmes)045928/09/44 -15/04/45Fabrique de munitions (Gustloff Werke)
16Klagenfurt1513019/11/43 – 15/04/45Construction d’une caserne SS
17Leibnitz-Graz3971109/02/44 – 02/04/45Usine d’armement (Steyr-Daimler-Puch AG)Creusement de tunnels
18Lenzing (femmes)156503/11/45 – 04/05/45Usine textile
19Linz I13295811/01/43 – 03/08/44Usine d’armement. Aciérie (Reichswerke Hermann Göring,DEST Deutsche Erd und Steinwerke)
20Linz II028521/02/44 – 05/05/45Construction d’abris antiaériens
21Linz III4685 66022/05/44 – 05/05/45Usine d’armement. Aciérie (cf.  Linz I) Construction de tanks, construction d’une centrale électrique, déblaiement après bombardement
22Loibl Pass(nord et sud)7731 29402/06/43 -15/04/45Construction de tunnel routier (Universale Hoch und Tiefbau AG)
23MauthausenBateau  
sur le Danube
73628/04/45 – 05/05/45Camp sans kommando de travail : délestage du camp des malades
24MauthausenCamp des tentes10 000automne 44 – 08/04/45Camp sans kommando de travail : délestage du camp central
25Melk1 66910 31420/04/44 – 15/04/45Creusement de tunnels (Ingenieurbüro Fiebinger) pour Quarz (filiale de Steyr-Daimler-Puch AG)
26Passau II9133309/03/44 – 07/11/44Usine d’armement
27Peggau3488817/08/44 – 02/04/45Usine d’armement (Steyr-Daimler-Puch AG), fabrication de composants pour l’aviation
28Redl-Zipf – Schlier6232 03511/10/43 – 03/05/45Creusement de tunnels (Ingenieurbüro Fiebinger),  construction de bunker, transformateur électrique, voies ferrées, usine d’armement (essai des moteurs de V2)
29Sankt Aegyd1030302/11/44 – 01/04/45Fabrication de moteurs de véhicules (Kraftfahrtechnische Versuchsanstalt der Waffen-SS)
30Sankt Lambrecht(hommes)210113/05/42 – 11/05/45Travaux agricoles et gardiennage Abbaye bénédictine confisquée
31Schloss Lannach(femmes)015fin 03/44 – 09/05/45Institut pour la recherche sur la génétique des plantes Expérimentation sur les détenues
32Schloss Lind02022/06/42 – 05/05/45Château de Lind Travaux agricoles et d’entretien
33Schloss Mittersill01524/03/44 – 08/05/45Laboratoire du docteur Bruno Beger : expériences sur détenus Travaux d’entretien
34Sankt Valentin901 48021/08/44 – 23/04/45Usine de tanks (Nibelungenwerke, filiale de Steyr-Daimler-Puch AG)
35Steyr3201 79114/03/42 – 05/05/42Usine d’armement (Steyr-Daimler-Puch AG)
36Ternberg040615/05/42 – 18/09/44Kommando César : construction d’un barrage et d’une centrale électrique (Reichswerke Hermann Göring)
37Vöcklabrück030006/06/41 – 14/05/42Kommando César : construction de routes, exploitation de gravières (DEST Deutsche Erd und Steinwerke)
38Wels I039727/12/44 – 29/04/45Construction d’entrepôt
Déblaiement après bombardement
39Wels Il721 50024/03/45 – 13/04/45Usine d’armement (localisation précise inconnue)
40Wien Florisdorf7614/07/44 – 01/04/45Usine (Heinkel Werke AG) : fabrication de composants d’avions, accumulateurs de sous-marin, contrôle de composants des fusées V2
41Wien Hinterbrüh281 80004/08/43 – 01/04/45Usine d’aviation : fabrication des fuselages, chaîne de montage des chasseurs (Heinkel Werke AG)
42WienSaurer-Werke701 48011/10/43 – 03/05/45Usine d’armement (Saurer-Werke AG)
43Wien Schwechat1802 63830/08/43 – 13/07/44Usine d’aviation : fabrication d’avions Heinkel (Heinkel Werke AG)
44Wiener Neudorf2872 95402/08/43 – 02/04/45Usine d’aviation : fabrication de moteurs d’avions (Steyr-Daimler-Puch AG, Saurer-Werke AG)
45Wiener Neustadt814(1) 1 000
(2) 697
(1) 20/06/43 – 20/11/43
(2) 05/07/44 – 01/04/45
Usine d’armement (Rax-Werke) :
(1) fabrication de fusées A4
(2) fabrication de projecteurs pour l’artillerie navale
Schloss Hartheim



(2) 429





(1) 18 000


(2) 12 000





(1) janv. 40 – été 41


(2) août 41 – 12/12/44





(1) Centre d’« euthanasie »* des handicapés mentaux, non connecté au camp central de Mauthausen (« Aktion T4 »)
(2) Gazage des détenus sélectionnés comme inaptes au travail venant de Mauthausen (5 000) et Dachau, et gazage de travailleurs forcés de l’est (« Aktion 14F13 »)
* centre d’extermination par gaz