20 novembre, Paris, Mairie du XXe arrondissement

Quelques images, dans l’attente du bulletin de l’Amicale n°367, à paraître en janvier 2022.

► Le matin, les amicales de camp réunies pour réfléchir à leur avenir

Olivier Lalieu (président de l’Association Buchenwald-Dora et Kommandos) et Daniel Simon ont ouvert la séance en brossant à grandes lignes l’état de nos activités et les perspectives
Intervention de Claude Simon
Guillaume d’Andlau, nouveau directeur du Centre européen du résistant déporté (Natzwiller-Struthof)

► L’après-midi, assemblée générale de l’Amicale de Mauthausen

Une réunion « en présentiel », qui a réuni près de 50 personnes (plus 12 « pouvoirs »),  dans le décor solennel de la salle des Mariages, qui n’a pas nui à une séance de travail aussi volontariste que décontractée.

Dans la salle des Mariages
Danyèle Régerat fait le compte-rendu du voyage d’octobre
Selon nos usages, l’hommage aux déportés décédés depuis notre dernière assemblée générale ordinaire en 2018
Jacques Peyrat, qui est entré dans sa centième année, a tenu à saluer les participants à l’assemble générale par visio (et la médiation d’lldiko Pusztaï)
Les groupes de travail ou « ateliers » sur les thèmes Formation, Jeunesse, Patrimoine, Via Memoriae Mauthausen et Relations extérieures