Nancy pendant l’Occupation – Une prison et des rafles oubliées ?, un livre de Claude Favre, Jean-Pierre Harbulot et Patrice Lafaurie

Nancy pendant l’Occupation – Une prison et des rafles oubliées ?, un livre de Claude Favre, Jean-Pierre Harbulot et Patrice Lafaurie, 2022, ADIRP de Meurthe-et-Moselle, 192 pages, 20 euros. Ce livre vous permettra de découvrir deux aspects méconnus de l’histoire de Nancy pendant l’Occupation.

Rafles et déportations en mars-avril 1943

Les 2 et 5 mars 1943, peu après l’institution du Service du Travail Obligatoire (STO), plusieurs centaines d’hommes sont raflés par la police allemande au centre de Nancy, internés à la prison Charles III puis au camp d’Ecrouves. Cent d’entre eux sont ensuite déportés vers le camp de concentration de Mauthausen, en Autriche. Un tiers n’en reviendra pas. Pourquoi ces hommes, ni résistants ni juifs, ont-ils été arrêtés et déportés ? Que sont-ils devenus ? Combien sont revenus ? Claude Favre et Patrice Lafaurie, militants de la mémoire de la déportation, présentent leur parcours et leur destin tragique.

La prison Charles III pendant l’Occupation

Située au cœur de Nancy et détruite en 2010, la prison Charles III a vu, pendant l’Occupation, plusieurs dizaines de détenus en sortir pour être fusillés au champ de tir de La Malpierre, tout près de Nancy. Des centaines d’autres, résistants, raflés ou otages, ont été déportés en camps de concentration. Des juifs nancéiens y ont été regroupés avant d’être transférés à Écrouves puis déportés à Auschwitz. Une équipe d’historiens conduite par Jean-Pierre Harbulot, docteur en histoire, rappelle le rôle de cette prison, aujourd’hui oubliée, qui fut au centre des dispositifs répressifs dans la Lorraine restée française.

consulter le site dédié au livre

lire la recension du livre sur le site de la Régionale de l’APHG