L’Espagne en quête de sa mémoire de la déportation

Nous publions ci-dessous une version longue de l’impressionnant relevé, effectué par Nathalie Serra pour le bulletin de notre Amicale, des articles qu’en trois mois la presse espagnole a consacrés à ce sujet et, en particulier, à Mauthausen. Nous avons, dans un simple souci de présentation, distingué quatre thèmes : les actes et débats publics, l’évocation des destins individuels, les interrogations sur l’exil doré offert par le pouvoir franquiste aux nazis, les publications et conférences historiques.

Actes et débats publics

  • 29 septembre, Europa-press et 20 Minutos : le parlement de La Rioja a voté à l’unanimité un hommage aux 18 Riojanos déportés dans les camps nazis.
  • 1º octobre, Onda Cero ; 4 octobre, Información.es ; 7 octobre, La Vanguardia, TVT Televisión Torrevieja : nombreux articlessur l’hommage rendu, à Rojales le mercredi 6, aux 35 habitants de la région de la Vega Baja victimes des camps de concentration qui ont souffert l’horreur de Mauthausen-Gusen. Seulement 12 ont survécu à l’holocauste. La Generalitat Valenciana livre aux maires des différents villages les pierres de mémoire de chaque déporté : 240 ont été livrées aux municipalités de la Communauté valencienne pour être installées à des endroits visibles dans les villes où sont nées les victimes. 7 octobre, Información : polémique sur l’absence des maires du PP* dans l’hommage aux habitants de la Vega Baja victimes des camps de concentration nazis. Les représentants populaires d’Orihuela, Torrevieja, Callosa, Albatera, Cox et Redován n’ont pas assisté à l’événement auquel ils ont été invités à recevoir une plaque commémorative.
  • 5 octobre, El Periodico de Aragon, Vivir, Alto Aragón : la Ribagorza rendra hommage aux 23 habitants victimes des nazis. La ville de Graus, avec la participation de l’Amical de Mauthausen y otros campos, découvrira une plaque à la mémoire de ceux qui sont passés par les camps de concentration.
  • 5 octobre, Heraldo de Aragón : le Journal officiel d’Aragon publie ce mardi la liste des vingt projets de mémoire démocratique qui ont bénéficié de l’appel à aide de 135 000 euros promus par la Direction générale du patrimoine culturel. L’Amical de Mauthausen sera une des associations à recevoir une subvention.
  • 6 octobre, Comarcal CV : la Generalitat Valenciana a accordé, à titre posthume, la distinction « 9 Octubre » à l’anarchiste César Orquín pour avoir sauvé 300 Espagnols à Mauthausen.
  • 19 octobre, Levante El Mercantil Valenciano : la Commission « 9 Octobre » de Torrent demande que des rues soient dédiées aux 5 victimes du franquisme, dont deux déportés à Mauthausen.
  • 19 octobre, Jacetania Express, Radio Huesca : Sallent pose un « Stolperstein » en hommage à Angel Ojer Buil, assassiné à Gusen.
  • 21 octobre, El Comercio : revendication de la reconnaissance de tous les asturiens victimes des camps de concentration. La demande a été présentée au PSOE lors des Journées de la Mémoire.
  • 21 octobre, La Cerca, Voces de Cuenta, elDiario : l’ARMH* de Cuenca critique le silence des mairies face aux demandes de reconnaissance des déportés. Dans ces villes, l’ARMH a placé, là où les déportés avaient vécu, des « pierres de mémoire » en papier.
  • 22 octobre, El Dia de Segovia, Segoviaudaz, Segovia Directo : mise en place de « Stolpersteine » en hommage aux deux habitants de La Granja déportés à Mauthausen.
  • 27 octobre, Diari Mes Digital : mise en place de 10 « Stolpersteine » à Flix, 9 déportés à Mauthausen et 1 à Buchenwald.
  • 29 octobre, La Vanguardia, Europapress : Terrassa pose les 3 premières « Stolpersteine ». Il y en aura 3 autres sous peu.
  • 1er novembre, Andalucia Información, Europa Sur : la mairie de La Línea organise une offrande florale pour honorer les victimes des camps de concentration.
  • 2 novembre, La Voz de Galicia : un cimetière symbolique à Cerdedo rend hommage aux victimes du franquisme, dont Martiño Ferreiro Alvarez décédé à Mauthausen.
  • 3 novembre, Diari Mes Digital : inauguration à Tortosa d’un espace en hommage aux 36 déportés, où seront installées les « Stolpersteine » correspondantes, et cycle de conférence sur le photojournalisme dont une partie sera consacrée à Antoni Garcia.
  • 4 novembre, Agence EFE, El Español de Alicante : hommage à Altea aux 18 victimes des camps de concentration nazis de la province d’Alicante. Les pierres de mémoire créées par la Generalitat Valenciana ont été remises aux familles ou aux autorités en présence de Monica Oltra, vice-présidente.
  • 10 novembre, La Marina Plaza ; 16 novembre, Calp Digital : hommage aux deux déportés de Calp, la mairie a reçu les pierres de mémoire de la Generalitat Valenciana.
  • 11 novembre, Castellón Plaza, Periodico Mediterraneo, El Periodic, Castelló Extra : Rosa Perez Garijo, Consellera de Participació, rend hommage aux 28 déportés de la Plana Baixa.
  • 11 novembre, el Periodico CLM : le maire (PP) de El Provencio (Cuenca) qualifie la mémoire historique de « posture pour la galerie » et refuse un hommage à un voisin décédé à Mauthausen.
  • 14 novembre, La Nueva España, La Voz de Asturias : le monument à la mémoire des victimes de l’Holocauste à Oviedo subit une attaque antisémite.
  • 17 novembre, Las Provincias : les élèves du lycée Andreu Sempere d’Alcoi recherchent les familles des déportés d’Alcoi pour leur rendre hommage le 10 décembre en collaboration avec le réseau « Plus Jamais ».
  • 18 novembre, El Mercantil Valenciano : hommage aux 18 victimes de la déportation des comtés de La Ribera Baixa et La Safor.
  • 21 novembre, El Ideal Gallego, Enfoques.Gal, La Opinión : la ville de La Coruña rend hommage à Martin Ferreiro Alvarez, conseiller municipal de travaux publics, assassiné à Gusen.
  • 21 novembre, El Comercio : investigation de Concepción Paredes, directrice de l’archive historique d’Asturies, pour l’identification des asturiens victimes des camps de concentration.
  • 26 novembre, Europa Press : la Diputación de Valence rend hommage aux trois habitants de Favara, déportés à Buchenwald.
  • 29 novembre, elDiario.es : l’ARMH regrette que le silence administratif « tue par l’oubli » les déportés de Cuenca des camps de concentration nazis. L’association a posé des « pierres en papier » pour protester contre les autorités qui ignorent ses demandes d’hommage.
  • 30 novembre, elperiodic.com, el Levante Mercantil : la conseillère Pérez Garijo rend hommage aux 15 personnes de la région du Canal de Navarrés victimes de la déportation. Les pierres de mémoire ont été remises aux familles.
  • 2 décembre, El Diario de la Mancha, La Tribuna de Albacete, el Digital de Albacete, CLM 24 : Albacete rejoint l’initiative « Stolpersteine » à la mémoire des 25 Albaceteños déportés dans les camps nazis.
  • 6 décembre, Murcia.com : la municipalité de Mazarrón rend hommage à la constitution, au drapeau national et aux victimes de Mauthausen.
  • 6 décembre, El Periodico Mediterraneo : Moncofa rend hommage aux habitants de la ville qui ont souffert l’enfer nazi.
  • 9 décembre 2021, Nuevocuatrouno : le gouvernement local de la Rioja rejette la proposition d’hommage aux déportés à Mauthausen de la Rioja.
  • 11 décembre, CadenaSer, Diario Información, Nostre ciutat : Alcoy rend hommage aux déportés dans les camps nazis et crée un Lieu de la Mémoire avec la participation de la « Red Nunca Mas » de l’Amical de Barcelone.
  • 13 décembre, Las Provincias : Canals accueille l’hommage des 16 victimes de l’Holocauste dans la région de La Costera. Le conseiller de Qualité démocratique remet aux proches et aux représentants locaux les « Taulells de la Memòria ».
  • 14 décembre, Ahora Granada : un monolithe à Láchar en souvenir d’Eugenio Armando Pardo, emprisonné à Mauthausen.
  • 17 décembre, Diario de Madrid : le district de Salamanque rend hommage à un voisin, Gregorio Huete, déporté dans les camps de concentration allemands, décédé à Gusen. Le conseiller José Fernández a assisté à la pose d’une plaque dans ce qui était son domicile.
  • 17 décembre, Soyde, Gacetín de Madrid : Ciudad Lineal rend hommage à deux déportés dans les camps de concentration nazis. Le conseiller Angel Niño a accompagné les proches des victimes dans les rues de l’apôtre Santiago et de l’Elfe.
  • 17 décembre, Ara : L’Amical de Mauthausen dénonce la banalisation du nazisme dans le débat sur l’immersion linguistique en Catalogne.
  • 18 décembre, La Nueva España, Europa Press, La Voz de Asturias, El Comercio : « pavés de mémoire » pour ceux qui ont été déportés dans les camps du nazisme. Le Département de la mémoire démocratique cherche les résidences des 32 victimes de Gijón pour y installer les symboliques « Stolpersteine ».

Destins individuels

  • 29 septembre, elDiario.es : article décrivant les recherches faites par David Rivares pour refaire le parcours d’Antonio Monreal Serrate, maître d’école, entre Lierta et Mauthausen.
  • 30 septembre, COPE : 111ème anniversaire de la naissance d’Angel Sanz Briz, l’Ange de Budapest ; le centre Sefarad publie la liste de ceux qu’il a sauvés.
  • 1er octobre, 65ymas : article sur la publication du livre El hombre más feliz del mundo d’Eddie Jaku, un survivant de l’holocauste (Auschwitz) de 101 ans.
  • 1er octobre, La Sexta : article sur le rôle de Francesc Boix pendant le procès de Nuremberg et l’importance des photos que les nazis voulaient détruire.
  • 3 octobre, Deia, Noticias de Guipuzkoa, Mulgari : une recherche de Josu Santamaria révèle la vie de Manual Mogrovero, « un homme sans histoire », milicien de l’armée du Pays basque, réfugié à Gurs, engagé dans la légion française et survivant de Mauthausen
  • 6 octobre, La Voz de Avila : María Luisa Ramos, le voyage entre Mauthausen et Avilés. L’Avilesina, rescapée de la menace nazie, reçoit un hommage lors des iiie Journées de la mémoire démocratique. María Luisa Ramos Barril (Avilés, 1929) n’est pas entrée dans un camp de réfugiés dans les territoires occupés par l’Allemagne nazie, mais elle a passé plus de dix-neuf jours et dix-neuf nuits dans un wagon à bestiaux rempli de femmes et d’enfants lors d’un voyage de Bordeaux à Mauthausen et retour en Espagne.
  • 21 octobre, el Periodico de Aragón, Rojo y Negro : communication du décès de Martin Arnal Mur, échappé du camp d’Angoulême.
  • 27 octobre, La Tinta (Argentina) : article biographique sur Enric Marco, président imposteur de l’Amical de Mauthausen y otros campos.
  • 9 novembre, Onda cero : biographie de « Paulino », boxeur survivant de Mauthausen.
  • 12 novembre, EL Diario de Leon : Jeronima Blanco et les 11 de Mauthausen. Résumé des recherches effectuées par l’ARMH.
  • 13 novembre, Ideal de Granada : « Il est mort dans un camp de concentration nazi (Mauthausen) et je peux enfin le regarder dans les yeux. » Une jeune femme a fait des recherches pendant trois ans pour reconstituer l’histoire de son grand-oncle et obtenir une photo de son visage.
  • 14 novembre, El Faro de Vigo : Enric Marco, ex-président de l’Amical de Mauthausen y otros campos est cité dans un article sur « le mensonge comme mode de vie ».
  • 8 décembre, Diario de Navarra : hommage ce vendredi à Alejandro Elizalde, un Navarrais emprisonné à Mauthausen.
  • 9 décembre, Huffpost : article sur Domingo Velez, survivant de Mauthausen.
  • 11 décembre, Deia : article sur la vie d’Alejandro Elizalde, un Jeltzale* navarrais résistant dans les camps nazis, libéré à Mauthausen mais décédé à son arrivée en France.
  • 13 décembre, La Verdad : « La voix étouffée d’un poète de Lorca à Gusen (Mauthausen) », biographies. Andrés Munuera Romero, exilé après la guerre civile, est déporté en Autriche et en Allemagne, où on perd sa trace dans le camp de concentration de Gusen.
  • 21 décembre, Ara Info, El Periodico de Aragón : un documentaire sonore fait revivre Elisa Garrido : née à Magallón, résistante et antifasciste, survivante du nazisme.

Présence des nazis en Espagne

  • 29 septembre, La Marina Plaza : article de fond sur la présence de nazis à Denia suite à la série Jaguar et au film El Substituto qui traitent de ce sujet.
  • 3 octobre, Infolibre : l’Espagne comme refuge doré et accepté par les autorités franquistes des nazis échappés d’Allemagne.
  • 30 octobre, ABC : article sur la « vérité » de la retraite dorée du boucher de Mauthausen à Denia. L’intérêt de la presse vient de la sortie du film El Substituto.

Histoire, publications et conférences

  • 6 octobre 2021, La Nueva España, La Voz de Avilés : l’historien Antonio Muñoz Sánchez a réussi à confirmer l’existence de 186 Asturiens qui ont souffert les camps de concentration et d’extermination répartis dans toute l’Allemagne du Troisième Reich. Il a fait une conférence hier au CMAE, sur les originaires d’Avilés qui ont vécu l’horreur des camps de concentration nazis, au sein de la iiie Conférence de la mémoire démocratique. Inés Iglesias Martínez donnera une conférence le 21 (19h00) sur la tombe de La Piñera.
  • 19 octobre, Catalunyapress : Mauthausen, une des 10 000 « usines de la mort ». Article de fond sur le camp et ses implications économiques.
  • 25 octobre, SoriaNoticia : présentation de la « Semaine de la Mémoire historique », une partie est dédiée à la déportation, exposition Stolenmemory et pièce de théâtre La Voz de mi Abuelo, Mauthausen.
  • 26 octobre, El Nacional.cat : le parlement catalan présente le « Guide pratique du jour des victimes de l’holocauste », le document couvre toute la déportation, non seulement la déportation juive. Il est destiné principalement aux étudiants et veut lutter contre la banalisation de la déportation.
  • 27 octobre, La Vanguardia : présentation du livre Noche y Niebla en los campos nazis de Mónica G. Alvarez, avec la participation de Joan Calvo, président de l’Amical de Mauthausen y otros campos.
  • 29 octobre, ZienrziaAstea : présentation d’un itinéraire didactique, de Euskadi à Mauthausen.
  • 31 octobre, CordobaHoy : un documentaire sur les républicains de Cordoue morts dans les camps nazis inaugure le cycle de cinéma Afoco.
  • 1er novembre, El Independiente s’offusque que les Espagnols esclaves des nazis restent dans l’oubli en Espagne, et présente l’exposition Rotspanier de Berlin.
  • 3 novembre, Murcia Plaza : présentation du livre Artistas en los campos nazis de Javier Molins.
  • 10 novembre, El Diario Vasco : inauguration de l’exposition Euskaldunak eta deportazioa, organisée par La Ilusión et l’Amical de Mauthausen y otros campos. Parallèlement au vernissage de l’exposition, l’historien Etxahun Galparsoro Ansola a donné une conférence. Galparsoro est l’auteur du livre Bilbao en Mauthausen : Memorias de supervivencia de un deportado vasco, basé sur l’histoire du déporté Marcelino Bilbao.
  • 24 novembre, La Razón : Juan Eslava Galan présente son nouveau livre Encyclopédie du nazisme raconté aux sceptiques.
  • 30 novembre, El Pais : article sur l’histoire oubliée des « Rotspanier », les Espagnols rouges esclaves des nazis.

*     PP : Partido Popular [Parti populaire], parti politique libéral-conservateur espagnol.
       ARMH : l’Asociación para la Recuperación de la Memoria Histórica [association pour la récupération de la mémoire historique] recueille des témoignages sur les victimes du franquisme.
       Jeltzale (ou Jeltzaleak, euskara-basque), militants ou partisans d’EAJ-PNB-Euzko Alderdi Jeltzalea, Parti nationaliste basque.