bulletin n°364

| avril 2021 |

  • À la une : Une assemblée générale extraordinaire, ce 13 mars, telle était notre Amicale (lire p. 10-15) – Les Français de Mauthausen, Adeline Lee – Du courrier égaré par la poste – Nos rendez-vous
  • Éditorial – Daniel SIMON (p. 2)
  • Commémorations (p. 3) :
    • Journée nationale du Souvenir des déportés : Le message du dimanche 25 avril 2021
    • Quel 76ème anniversaire de la libération de Mauthausen ?
  • Le programme du CIM pour mai 2021 : Vernichtete Vielfalt : Diversité détruite – Jean-Louis ROUSSEL (p. 4)
  • Des gestes de nos amis autrichiens : Dépôt de gerbe sur notre monument à Mauthausen par Ute Bauer et Stephan Matyus (p. 4)
  • « À la mémoire d’un grand homme » : Serge Choumoff Andreas BAUMGARTNER-DANILOVIĆ, Secrétaire du Comité international de Mauthausen (p. 5-6)
  • Sur le site de Mauthausen : Que faire des graffitis du camp central ? Claude SIMON et Vinzenz SCHWARZ (p. 7-8)
  • Dans la presse autrichienne – Vinzenz SCHWARZ (p. 7-8)
  • Dans les régions (p. 9) :
    • commémoration des rafles de mars 1943 à Nancy Chantal et Patrice LAFAURIE
    • nouvel acte de vandalisme sur le monument de la déportation de Ligny-en-BarroisChantal et Patrice LAFAURIE
    • la mémoire de la déportation à Marseille – Sylvie LEDIZET
  • Assemblée générale extraordinaire :
    • Une assemblée générale… en visioconférenceClaude SIMON (p. 10)
    • Bilans financiers 2019 et 2020 – Jacques LECOUTRE (p. 10, 14-15)
    • Rapport d’activité 2019Caroline ULMANN  (p. 11)
    • Rapport d’activité 2020Daniel SIMON (p. 12-13)
  • Le nouveau site Internet de l’Amicale :
    • Un nouveau site internet…Pierre FRÉTEAUD (p. 16-17)
    • Un travail de longue haleine Laurent MEYER (p. 17)
  • La bibliothèque de l’Amicale Sylvie LEDIZET et Nathalie AZÉMA-MEYER (p. 18)
  • Du côté de l’InteramicaleCaroline ULMANN (p. 19)
  • Livres et films Sylvie LEDIZET, Daniel SIMON et Claude SIMON (p. 19-21)
  • Trajectoire : le parcours très atypique de Jim Rousseau, Mauthausen, matricule 135 233 Daniel SIMON (p. 21)
  • Les Français de Mauthausen (p. 22-24) :
    • entretien avec Adeline Lee
    • préface de Thomas Fontaine (extrait)
  • Légion d’Honneur de Franco (suite) (p. 24)
  • Mémoire espagnole (p. 25) :
    • Montauban : une gerbe pour Manuel Azaña – Rosita STERQUEL
    • Juan Romero Romero fait citoyen d’honneur de la province de CordoueDaniel SIMON
  • Dans la presse des associationsMarion BÉNECH et Claude DUTEMS (p. 26)
  • Carnet de l’Amicale Daniel SIMON et Ildiko PUSZTAÏ (p. 27)
  • Histoires : la quête de Mauricette Thiébaut (p. 28)

télécharger le bulletin n°364 | réservé aux adhérents |

Mauthausen pour mémoire

| Roy LEKUS |

Documentaire : De nombreux et émouvants témoignages de déportés survivants français et autrichiens, dont certains recueillis sur le site de Mauthausen au cours de l’hiver 1994/1995.

1995 | prod. Les Films d’ici / Amicale de Mauthausen / France 3 / ORF, 52 mn, CD rom | disponible : 21,00 €

De mémoire vive

| Paul BRUSSON |

De Mémoire vive de Paul Brusson rappelle l’ignominie des camps de concentration, l’horreur du nazisme afin que l’on n’oublie pas que cette période tragique appartient à l’histoire et qu’elle est le fait des hommes.
Plus qu’un témoignage, ce récit d’un rescapé de Mauthausen est un appel à l’expérience, à la nécessité de toucher à travers ses paroles l’inconcevable et faire en sorte que nous ne soyons jamais complices de sa répétition.

avec la collaboration de Pierre Gilles

éditions Geste | coll. Témoignages, Paris, 2003, 206 p., broché | disponible : 19,50 €

Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation

La Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation  chaque année le dernier dimanche d’avril : cette date a été retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps.

En 2021, elle doit avoir lieu le dimanche 25 avril.

Toutefois, en raison de la situation sanitaire et des mesures de confinement, il paraît impossible que des cérémonies publiques aient lieu.

Nos rendez-vous commémoratifs de mai…

… ce qui est impossible et ce qui est envisagé
sous réserves de l’évolution de la situation sanitaire et de ses conséquences.

Autriche, 76ème anniversaire de la libération

Nous ne pourrons être en Autriche pour commémorer le 76ème anniversaire de la libération de Mauthausen.

  • Les conditions sanitaires rendent impossible le voyage et le séjour. Des cérémonies se tiendront, autour du dimanche 16 mai, hors la présence de délégations étrangères. Les ambassades des pays directement impliqués dans la mémoire du camp seront représentées.
  • Des vidéos et contributions verbales aux cérémonies organisées sur divers sites du camp et auxquelles l’Amicale de Mauthausen participe chaque année auront peut-être lieu, pour lesquelles le MKÖ (Mauthausen Komitee Österreich) et le Comité international de Mauthausen sont en train de prévoir des contributions. L’Amicale française travaille à s’y associer.

À Paris, le 5 mai :

  • l’Amicale de Mauthausen ravive la Flamme sous l’Arc de Triomphe :
    nous convions tous ceux qui le pourront (dans la mesure où une cérémonie publique sera possible à cette date) à honorer cette cérémonie, à laquelle nous souhaitons conférer une solennité particulière, l’accès au camp de Mauthausen étant impossible à cette date.
  • Dans le même esprit, nous proposons de nous retrouver nombreux le 5 mai à 14 heures devant le monument de Mauthausen, au cimetière du Père-Lachaise.

La confirmation ou l’infirmation – en fonction de l’évolution de la situation sanitaire – de ces deux rendez-vous sera précisée sur ce site dans les jours qui les précèdent.

Adeline Lee, Les Français de Mauthausen

Adeline Lee, Les Français de Mauthausen – Par-delà la foule de leurs noms
Tallandier, Paris, 2021, 736 pages, cahier couleur, préface de Thomas Fontaine, postface de Daniel Simon.

Le livre sera disponible à l’Amicale avant la fin avril.

Vous pouvez passer commande – prix de 32 € – auprès du secrétariat de l’Amicale.

Un sujet de la télévision russe sur Anna Hackl

La chaîne de télévision russe ZVEZDA a diffusé un sujet sur Anna Hackl née Langthaler, dont les parents cachèrent et sauvèrent deux fugitifs parmi les 500 Soviétiques qui s’étaient évadés du Block 20 de Mauthausen, la nuit du 1er au 2 février 1945.

Postée le 5 avril sur Facebook par Alexey Konopatchenkov avec le texte suivant :

Вчерашний эфир телеканала ЗВЕЗДА о побеге из 20 блока Маутхаузена и семье Лангтайлер
[Hier, la chaîne de télévision ZVEZDA (STAR) a diffusé sur l’évasion du Block 20 de Mauthausen et de la famille Langthaler]

► cette vidéo n’est malheureusement plus disponible au moment où nous mettons en ligne,
étant devenue « privée » depuis…

Des résistants à Mauthausen, un documentaire de Marc Dacosse

Ce documentaire de 75 mn réalisé en 2021 par Marc Dacosse sera diffusé samedi 10 avril à 21 heures sur la chaîne de télévision belge RTBF/ LA TROIS.

présentation du documentaire par LA TROIS :
« Moins connu qu’Auschwitz, Buchenwald au Dachau, le camp de concentration de Mauthausen, en Autriche, a été l’un des plus durs du Troisième Reich. Autrichiens, Allemands, Polonais, Russes, Français et Espagnols y ont été tués au travail dans des carrières de pierre, exécutés ou encore assassinés dans la chambre à gaz du camp. Dans cet enfer, un service spécial, le « Erkennungsdienst » avait la responsabilité de prendre des photographies du quotidien pour écrire « l’histoire glorieuse » du Troisième Reich. Ces dernières étaient prises dans tous les camps du IIIeme Reich. Mais, la plupart d’entre elles ont été détruites à partir de 1944, lorsque la défaite nazie s’annonçait. C’est qu’elles constituaient des preuves des crimes commis. A Mauthausen, certaines ont échappé à la destruction. Après la guerre, des déportés ont présenté au monde des photographies montrant l’indicible, montrant les crimes contre l’humanité. Ces preuves ont survécu à la guerre grâce au seul courage de quelques hommes. »

L’euthanasie national-socialiste – Hartheim Mauthausen (1940-1944)

| Claude BESSONE / Jean-Marie WINKLER |

Ce livre raconte pour la première fois l’histoire nazie du château de Hartheim en Autriche, lieu premier et terrifiant où des Allemands s’initièrent, se « firent la main » à la pratique de l’extermination et mirent en place la technique de la « solution finale ». Ce lieu a été le centre d’apprentissage de la mort programmée. La beauté du crépusculaire Hartheim ne peut cacher l’horreur de ce que fut ce lieu d’initiation à l’extermination de masse.
+ 56 pages couleur

Claude Bessone (1961), spécialiste du cinéma allemand et de l’iconographie, est maître de conférences à l’Université Paris XII – Val de Marne. Jean-Marie Winkler (1960), spécialiste de littérature et de civilisation autrichiennes, est professeur à l’Université de Rouen. Ils sont membres de l’Amicale de Mauthausen.

éditions Tirésias | coll. Ces oubliés de l’histoire, Paris, 2005
226 p., broché | disponible : 17,00 €