mercredi 5 mai 2021, 76ème anniversaire de la libération du camp de Mauthausen

Comme nous l’avions annoncé au mois d’avril, nous ne pouvons être en Autriche en ce jour de commémoration du 76ème anniversaire de la libération du camp de Mauthausen, les conditions sanitaires ayant rendu impossibles le voyage et le séjour. Des cérémonies se tiendront, autour du dimanche 16 mai : à noter qu’aucune délégation non-autrichienne ne sera présente à Mauthausen le 16 mai, date des commémorations cette année.

Pour les commémorations 2021 de la libération de Mauthausen,  les organisateurs ont fixé comme thème :

« DIVERSITÉ DÉTRUITE ».
Vernichtete Vielfalt / Destroyed Diversity

On voit bien que les déclinaisons de ce thème peuvent être très diverses selon les pays et que, par ailleurs, on peut être tenté de ne percevoir que le sens très actuel conféré à l’éloge de la « diversité », cœur de controverses idéologiques et culturelles parfois très vives dans nos pays. Chacun les adaptera, avec force et conviction.

L’Amicale française de Mauthausen a conçu et produit une courte vidéo sur ce thème, faisant le choix de montrer – également en écho à la parution du livre d’Adeline Lee, Les Français de Mauthausen – quelle était la belle diversité du groupe des Français arrivés au camp.

NOS RENDEZ-VOUS PARISIENS LE 5 MAI :

  • Cimetière du Père-Lachaise, à 14h00 précises, devant le monument français de Mauthausen :
    • recueillement
    • dépôt de gerbe
    • lecture du message de l’Amicale française pour les commémorations internationales 2021 en Autriche, dont le thème est « Diversité détruite »
  • Arc de Triomphe de l’Étoile, à 16h00 : rendez-vous accordé à 10 personnes pour le ravivage de la Flamme.
    • Le protocole a donné son accord dans des conditions strictes : la cérémonie se déroulera à 17h00.
      Seules dix personnes – dont notre porte-drapeau et le président de l’Amicale – sont autorisées à y prendre part, munies chacune d’une autorisation du Comité de la Flamme obtenue auprès de l’Amicale.
      C’est un crève-cœur, mais aucun autre dispositif n’est envisageable.