André Ulmann ou le juste combat

| Michel GOLDSCHMIDT / Suzanne TENAND ULMANN |

Dans le livre publié par sa femme, Suzanne, et son ami Michel Goldschmidt, beaucoup de déportés témoignent de ce qu’ils lui doivent : d’avoir été épargnés, sauvés et, de sa profonde humanité.
Blessé par un bombardement allié, il est transféré en avril 1945, à Ebensee, le camp-mouroir : jusqu’à 3 000 morts par jour, il continue d’agir et participe à la libération du camp, juste avant l’arrivée des armées américaines, du général Patton, le 6 mai. Il ne rentre à Paris que le 25 mai, ayant continué à s’occuper de la prise en charge des malades, des problèmes de ravitaillement, de l’organisation des rapatriements.

Préface de Maurice Schumann.

Suzanne Tenand Ulmann (1909-2005) est une historienne et critique d’art, elle épouse André Ulmann en 1937. Elle a créé avec Michel Goldschmidt l’association Les amis d’André Ulmann.

Société des Éditions internationales | Paris, 1982
233 p., broché | disponible : 15,00 €