Assemblées générales de l’Amicale, 10 décembre 2022

Le 10 décembre dernier, à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, l’Amicale de Mauthausen a tenu son Assemblée générale annuelle ordinaire, qui avait été précédée d’une Assemblée générale extraordinaire destinée à voter des statuts mis à jour et mieux ordonnés selon la logique des prises de décision.

Les rapports successifs – rapport d’activité, rapport moral – ont été adoptés à la quasi-unanimité. Le vote du budget a été délégué à un prochain conseil d’administration qui se réunira fin janvier.

Un conseil d’administration s’est toutefois réuni immédiatement après les assemblées générales afin de :

  • accepter les candidatures de deux nouveaux membres : ont ainsi été élus administrateurs Emmanuelle Declerck-Massart et Jean-Marcel Molet ;
  • prendre acte de la démission conjointe du président Daniel Simon et de la vice-présidente déléguée Caroline Ulmann, qui ont été chaleureusement remerciés pour leur investissement et le travail accompli pendant les quinze années où ils ont tenu la barre de l’Amicale ;
  • élire un nouveau président ; seul candidat, Claude Simon a été élu : félicitations, souhaits de courage et vœux de réussite ont été formulés à son intention.

Le conseil d’administration de fin janvier 2023 aura à cœur de compléter la réorganisation de la direction de l’Amicale avec, notamment, l’élection du bureau.

L’après-midi était partagée en deux temps culturels :

Une conférence-débat (comme annoncé dans l’article du mois de décembre 2022) portant sur le thème suivant :
Le Serment de Mauthausen, le 16 mai 1945, condamne les « excitations nationalistes » et proclame « la valeur de la fraternité humaine ». Quelle pertinence cette leçon tirée des camps nazis a-t-elle dans l’Europe et le monde d’aujourd’hui » ?
et animée par quatre fils de déportés de Mauthausen :

  • Jacques Rupnik, professeur à Sciences-Po Paris
  • Jacques Ténier, conseiller maître à la Cour des comptes et chargé de cours à Sciences-Po Rennes
  • Bertrand Renouvin, homme politique, journaliste et ancien membre du Conseil économique social et environnemental
  • Guy Dockendorf, président du Comité international de Mauthausen

Cette conférence-débat s’est ouverte par une création, en raison de sa portée symbolique.
En effet, en mai 2020, le grand rendez-vous annuel en Autriche étant annulé pour cause de pandémie, la déclamation du Serment de Mauthausen dans les langues des peuples d’Europe – qu’assurent chaque année sur la place d’appel du camp les membres du Comité international – fut réalisée sous la forme d’une vidéo de 5mn donnant à voir et entendre de jeunes Européens prononçant les termes du Serment. La belle initiative conjointe du Mauthausen Komitee Österreich et du Comité international de Mauthausen fut diffusée le 10 mai, jour prévu cette année-là pour la cérémonie principale au camp central.

Vous trouverez ci-dessous – ou directement sur Vimeo – les deux premières parties de cette conférence ; pour des raisons techniques, les deux dernières seront disponibles d’ici la fin du mois de janvier sur Vimeo, où vous pouvez retrouver un grand nombre de vidéos de l’Amicale.

Serment de Mauthausen et actualité – 1ère partie
Serment de Mauthausen et actualité – 2ème partie

Pour rappel, lire la page consacrée au Serment de Mauthausen sur le site de l’Amicale

  • la projection de Surviving Gusen, film de Gerald Harringer et Johannes Pröll (déjà évoqué ici-même, cf. article de juillet 2021).